You are currently viewing Fichier des prénoms
Fichier des prénoms - État civil

Fichier des prénoms

26 / 100

Le fichier des prénoms contient des données sur les prénoms attribués aux enfants nés en France entre 1900 et 2020. Ces données sont disponibles au niveau France et par département.

Avertissement

Le fichier des prénoms est établi à partir des seuls bulletins de naissance des personnes nées en France (métropole et départements d’outre-mer hors Mayotte). En conséquence, l’exhaustivité n’est pas garantie sur toute la période, notamment pour les années antérieures à 1946. Les utilisateurs pourront donc constater des écarts avec le nombre annuel des naissances évalué par l’Insee. Ces écarts, importants en début de période, vont en s’amenuisant. Après 1946, ils sont peu significatifs.

Les informations contenues dans le fichier des prénoms sont basées sur les bulletins d’état civil transmis à l’Insee par les officiers d’état civil des communes. Ces bulletins sont eux-mêmes établis à partir des déclarations des parents. L’Insee ne peut garantir que le fichier des prénoms soit exempt d’omissions ou d’erreurs.

La refonte du processus électoral a entraîné un nombre de corrections dans la base des prénoms plus important que les années précédentes. En effet, chaque électeur est maintenant inscrit au répertoire électoral unique avec son état civil officiel (celui du Répertoire national d’identification des personnes physiques / RNIPP), des anomalies ont donc été corrigées.

Pour comprendre

Pour chaque prénom, il est indiqué pour chaque année de naissance (de 1900 à 2020) et chaque sexe, le nombre de personnes inscrites à l’état civil sous ce prénom. Pour le fichier « DPT2020 », la précision est apportée pour chaque département.

Les personnes prises en compte

Le champ couvre l’ensemble des personnes nées en France hors Mayotte et enregistrées à l’état civil sur les bulletins de naissance. Les personnes nées à l’étranger sont exclues.

Le champ des prénoms retenus

Dans les fichiers de l’état civil, en l’occurrence les bulletins de naissance, les différents prénoms sont séparés par une espace (ou blanc). Ainsi deux prénoms séparés par un tiret constituent un seul prénom composé (exemple : Anne-Laure). Le premier prénom simple ou composé figure en début de liste, et c’est celui qui sera retenu après le traitement de la protection de l’anonymat.

Conditions portant sur les prénoms retenus

  • 1. Sur la période allant de 1900 à 1945, le prénom a été attribué au moins 20 fois à des personnes de sexe féminin et/ou au moins 20 fois à des personnes de sexe masculin
  • 2. Sur la période allant de 1946 à 2020, le prénom a été attribué au moins 20 fois à des personnes de sexe féminin et/ou au moins 20 fois à des personnes de sexe masculin
  • 3. Pour une année de naissance donnée, le prénom a été attribué au moins 3 fois à des personnes de sexe féminin ou de sexe masculin

Les effectifs des prénoms ne remplissant pas les conditions 1 et 2 sont regroupés (pour chaque sexe et chaque année de naissance) dans un enregistrement dont le champ prénom (PREUSUEL) prend la valeur «_PRENOMS_RARES_». Les effectifs des prénoms remplissant la condition 2 mais pas la condition 3 sont regroupés (pour chaque sexe et chaque prénom) dans un enregistrement dont le champ année de naissance (ANNAIS) prend la valeur «XXXX».

Précision pour le département de naissance

Sur toute la période, le département de naissance (variable DPT) est celui existant au moment de la naissance. Ainsi une personne née à Issy-les-Moulineaux en 1949 sera codée en 75 (Seine), et une personne née en 1971 à Issy-les-Moulineaux sera codée en 92 (Hauts-de-Seine).

En effet, de par la loi n° 64-707 du 10/07/1964, il y a eu création des départements 75 (Paris), 78 (Yvelines), 91 (Essonne), 92 (Hauts-de-Seine), 93 (Seine-Saint-Denis), 94 (Val-de-Marne) et 95 (Val-d’Oise), à partir des anciens départements 75 (Seine) et 78 (Seine-et-Oise), avec une date d’effet dans le fichier au 1er janvier 1968.

Deux regroupements de codes ont été faits pour la variable DPT :

  • le code DPT=20 est utilisé pour les naissances ayant eu lieu dans les deux départements 2A (Corse-du-Sud) et 2B (Haute-Corse) ;
  • le code DPT=97 est utilisé pour les naissances ayant eu lieu en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à La Réunion.

Éléments de contexte sur le choix des prénoms

Il n’existe pas de liste de prénoms autorisés. Les prénoms connus étrangers ou certains diminutifs peuvent ainsi être choisis. En conséquence, on peut trouver par exemple des prénoms à une seule lettre dans le fichier des prénoms. Ce sont effectivement les parents qui choisissent librement le ou les prénom(s) de l’enfant lors de la déclaration de naissance. En particulier depuis 1993, l’officier d’état civil ne peut plus refuser le prénom choisi par les parents. Il peut toutefois avertir le Procureur de la République s’il estime que le prénom nuit à l’intérêt de l’enfant (exemple : prénom ridicule ou grossier) ; ou que le prénom méconnaît le droit d’un tiers à voir protéger son nom de famille (exemple : un parent ne peut choisir comme prénom le nom de famille d’une autre personne dont l’usage constituerait une usurpation). Le Procureur peut ensuite saisir le Juge aux affaires familiales qui peut demander la suppression du prénom sur les registres de l’état civil. Dans ce cas le prénom serait également supprimé du fichier des prénoms.

L’alphabet utilisé pour l’écriture des prénoms doit être celui qui sert à l’écriture du français. Les caractères alphabétiques qui ne sont pas utilisés dans la langue française ne sont donc pas autorisés (par exemple le « ñ » ou le « ș » ). Ainsi, par exemple, le prénom d’origine roumaine “Rareș” apparaît en tant que “RARES” dans le fichier des prénoms.

Sources

Ces fichiers proviennent de l’état civil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.