Jump to content
Prénommer

Claude

Administrator
  • Content Count

    19,130
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Claude

  1. Claude

    Candido Amantini

    Le Serviteur de Dieu Candido Amantini Religieux passioniste, exorciste à Rome Fête le 22 septembre Bagnolo frazione di Santa Fiora 31 janvier 1914 - † 22 septembre 1992 Autre graphie : Eraldo Ulisse (Candido) Amantini, en religiion Candido dell'Immacolata
  2. Claude

    Rosario Livatino

    Le Serviteur de Dieu Rosario Livatino Juge anti-mafia assassiné Fête le 21 septembre Canicattì, Sicile, 3 octobre 1952 - † Agrigento 21 septembre 1990 Qualifié par Jean-Paul II de « martyr de la justice et indirectement de la foi ».
  3. Claude

    Jan Tyranowski

    Le Serviteur de Dieu Jan Tyranowski Laïc catholique polonais du XXe siècle Fête le 15 mars Cracovie 9 février 1900 - † Cracovie 15 mars 1947 Jan Tyranowski était un laïc catholique polonais du XXe siècle, élève de la spiritualité des carmes déchaux, et véritable pilier de la formation spirituelle de jeunes, dont Karol Wojtyla, devenu le grand pape Jean-Paul II. Il était aussi le leader de la jeunesse chrétienne de l'université de Cracovie et de la paroisse Saint-Stanislas-Kosta, dans les années 1940. Son procès en béatification est en cours.
  4. La Servante de Dieu Teresa-Helena Higginson Institutrice anglaise, mystique, stigmatisée Fête le 15 février Holywell, Pays de Galles, 27 mai 1844 - † Chudleigh, dans le comté du Devon, 15 février 1905 Connue pour la dévotion au « Chef Sacré, Temple de la Divine Sagesse ».
  5. Claude

    Benoît XIII

    Le Serviteur de Dieu Benoît XIII 245e pape de l'Église catholique Fête le 21 février Gravina in Puglia, province de Bari, Pouilles, alors dans le royaume de Naples, 2 février 1649 - † 21 février 1730 Autres graphies : Pietro Francesco Orsini, en religion, Vicenzo Maria Orsini Son procès de béatification avait été ouvert le 21 février 1931, et a été relancé par un acte du Tribunal diocésain du diocèse de Rome début 2010.
  6. Claude

    Michel Guérin

    Le Serviteur de Dieu Michel Guérin Premier curé et fondateur de la paroisse de la ville de Pontmain (Mayenne) Fête le 29 mai Laval, Mayenne, 1801 - † 29 mai 1872 L’abbé Guérin a fait ses études au séminaire du Mans, Laval n’étant pas à l’époque siège d’un évêché. Il a été ordonné prêtre par Mgr Claude de La Myre-Mory, évêque du Mans de l’époque. En 1936, Mgr Bouvier, nouvel évêque du Mans, devant les demandes insistantes de l’Abbé Guérin, l’autorise à s’installer à Pontmain comme curé.
  7. Claude

    Simona Tronci

    La Servante de Dieu Simona Tronci Jeune laïque, Co-fondatrice de la Communauté Primavera Fête le 18 avril Cagliari 13 octobre 1960 - † Cagliari 18 avril 1984
  8. Le Serviteur de DIeu Andrew Willoughby Ninian Bertie‬ Grand Maître de l’Ordre souverain de Malte Fête le 7 février Londres, Angleterre, 15 mai 1929 - † Rome, Italie, 7 février 2008 Frà Andrew Willoughby Ninian Bertie (15 mai 1929 à Londres - 7 février 2008 à Rome) était le 78e Grand Maître de l'Ordre souverain de Malte. Son procès en béatification est en cours.
  9. La Servante de DIeu Marie-Virginie Vaslin Fondatrice des Sœurs Franciscaines Servantes de Marie Fête le 10 octobre Paroisse de Vancé, diocèse du Mans, 28 avril 1820 - † Blois vendredi 10 octobre 1873 Autre graphie : en religion Mère Marie Sainte-Claire
  10. Claude

    Pierre Goursat

    Le Serviteur de Dieu Pierre Goursat Fondateur de la Communauté de l'Emmanuel et de la Fraternité de Jésus Fête le 25 mars Paris 15 août 1914 - † Neuilly-sur-Seine 25 mars 1991 Pierre Goursat (1914-1991), fondateur de la Communauté de l’Emmanuel, était un humble laïc à la fois contemplatif et homme d’action. Depuis sa conversion à 19 ans, il brûle d’amour pour le Christ, de compassion pour les pauvres et de zèle pour l’évangélisation. Passionné de culture, il a travaillé dans le milieu du cinéma. Il a 58 ans lorsqu’il fait en 1972 l’expérience de “l’effusion de l’Esprit” et fonde la Communauté de l’Emmanuel. Animé d’une grande charité, il suscite de nombreuses initiatives apostoliques. Dans l’élan de Vatican II, il contribue à former une nouvelle génération de laïcs et de prêtres au service de l’Église. C’est un pionnier de la “nouvelle évangélisation”. Il se retire en 1985 du gouvernement de la Communauté, passant les dernières années de sa vie dans le silence et l’adoration. Il meurt le 25 mars 1991. Le cardinal Lustiger préside ses obsèques et rend hommage à celui en qui il a admiré « la manière dont le Seigneur lui avait ouvert le chemin, et comment il avait su y répondre ». Depuis, Pierre Goursat continue à aider les personnes, bien au-delà de l’Emmanuel, à se tourner vers Dieu et à vivre en apôtres du Christ dans le monde. Avec l’accord du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, la cause de canonisation de Pierre Goursat est officiellement introduite en janvier 2010.
  11. Claude

    Eugène Prévost

    Le Serviteur de Dieu Eugène Prévost Fondateur de la Fraternité Sacerdotale et des Oblates de Béthanie Fête le 1er août Saint-Jérôme, Canada, 24 août 1860 - † 1er août 1946 Eugène Prévost est né le 24 août 1860, à Saint-Jérôme, Canada. À dix-sept ans, dissipé au collège, il ne s’applique guère à l’étude. À la suite d’une étourderie, il est si gravement malade qu’on l’estime perdu. Durant sa convalescence, il fréquente la chapelle du collège où Jésus l’attire. C’est la conversion à l’amour de Jésus. La cause de béatification et de canonisation du père Eugène Prévost (1860-1946) a été ouverte le 4 juillet 2012. La phase diocésaine a été clôturée le 28 juin 2014. Le dossier a été transmis à la Congrégation pour les Causes des saints, au Vatican.
  12. Le Serviteur de DIeu Anastasio Alberto Ballestrero Carme déchaux et archevêque de Turin de 1977 à 1989 OCD Fête le 21 juin Gênes 3 octobre 1913 - † Bocca di Magra 21 juin 1998 Alberto Ballestrero est ordonné prêtre le 6 juin 1936 dans l'ordre des Carmes déchaux où il prend le prénom d'Anastasio. Nommé archevêque de Bari le 21 décembre 1973, il est consacré le 2 février 1974 par le cardinal Sebastiano Baggio. Le 1er août 1977, il devient archevêque de Turin, charge qu'il conservera jusqu'au 31 janvier 1989, date à laquelle il se retire pour raison d'âge. Jean-Paul II le crée cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de S. Maria sopra Minerva lors de son premier consistoire, le 30 juin 1979.
  13. Claude

    Jean Thierry EBOGO

    Le Serviteur de Dieu Jean Thierry EBOGO Religieux carme déchaussé camerounais Fête le 5 janvier Bamenda (Cameroun) 4 février 1982 - † Legnano (Italie) 5 janvier 2006 Autre graphie : nom en religion, Thierry de l'Enfant-Jésus et de la Passion
  14. Claude

    Silvio Dissegna

    Vénérable Silvio Dessigna Petit garçon de 12 ans Fête le 24 septembre Moncalieri, près de Turin, le 1er juillet 1967 - † 24 septembre 1979 ALETEIA - 12 novembre 2014 Le 8 novembre, le pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret sur les vertus héroïques de huit serviteurs de Dieu. Parmi ces nouveaux vénérables, figure un petit garçon de 12 ans, Silvio Dissegna. Il offre sa souffrance Silvio est né à Moncalieri, près de Turin, le 1er juillet 1967. Un enfant comme beaucoup d’autres, joyeux et plein de vie. Quand il serait grand, il voulait être enseignant. À 10 ans, sa mère lui offre pour Noël une machine à écrire et il lui donne sa première page dactylographiée : « Merci Maman, parce que tu m’as mis au monde, parce que tu m’as donné la vie, qui est si belle ! J’ai tellement envie de vivre ». À 11 ans surviennent les premières douleurs aux jambes. Les médecins ne laissent aucun espoir : un cancer des os. Il entame son calvaire, le chapelet à la main. Il ne le quittera plus, jour et nuit : « J’ai beaucoup de choses à dire à Jésus et à Marie, confie-t-il, et j’offre toutes mes souffrances pour les prêtres, les missionnaires, le salut des pécheurs, et pour que tous les hommes soient frères ». Ou encore : « Maman, je parcours en ce moment la route du Calvaire, mais après il y aura encore la crucifixion. Maman, prépare-toi ». Il sait que Jésus l’aime et qu’Il l’attend au Paradis. Il meurt le 24 septembre 1979, à l’âge de 12 ans. Une réputation de sainteté Des dizaines de prêtres et une foule innombrable de personnes assistent à ses funérailles, tous marqués intérieurement par le passage sur terre de ce petit ange. La biographie que lui a consacrée don Antonio Belleza s’est répandue dans le monde entier. Sa réputation de sainteté, qui a commencé quand il était encore parmi nous, s’est propagée très loin. Aujourd’hui, Silvio est connu et aimé en Italie et à travers le monde, merveilleux semeur de joie et d’espérance, porteur convaincant du Christ, d’abord à ceux qui souffrent… On parle déjà de grâces et de faveurs célestes obtenues de Dieu par son intercession. Le 8 février 1995, quand commença sa « cause » de béatification, le cardinal Saldarini, archevêque de Turin, dit dans son homélie : « Sur le visage de Silvio, 12 ans – regardez-le ! – resplendit Jésus vivant. Que vite, élevé aux honneurs de l’autel, tout le monde puisse voir, grâce à lui, ce Visage divin! Dans le cœur de Silvio a brulé, au plus fort de la tempête, le feu de Jésus vivant. Que ce feu, depuis son cœur d’enfant, embrase le monde entier, pour des millions de frères, dans un incendie inextinguible d’amour ! » ( Silviodissegna).
  15. À la suite de l'audience accordée hier après-midi au Cardinal Angelo Amato, SDB, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a ordonné la promulgation des décrets relatifs aux vertus héroïques : du Serviteur de Dieu Andreij Szeptyckyj (au siècle : Roman Alexander Maria, 1865-1944), religieux de l'Ordre de St Basile, métropolite de l’Église grecque-catholique ukrainienne ; du Serviteur de Dieu Giuseppe Carraro (1899-1980), évêque de Vérone (Italie) ; du Serviteur de Dieu Agostino Ramírez Barba (1881-1967), prêtre séculier mexicain, fondateur de la Congrégation des Soeurs Servantes du Seigneur de la Miséricorde ; du Serviteur de Dieu Simpliciano della Natività (au siècle : Aniello Francesco Saverio Maresca, 1827-1898), prêtre et religieux italien, fondateur de la Congrégation des Soeurs Franciscaines des Sacrés Coeurs. de la Servante de Dieu María del Refugio Aguilar y Torres (1866-1937), laïque mexicaine, veuve, fondatrice de la Congrégation des Soeurs Mercédaires du Saint Sacrement. de la Servante de Dieu Marie-Thérèse Dupouy Bordes (1873-1953), religieuse française de la Société du Sacré-Coeur de Jésus, fondatrice de la Congrégation des Missionaires des Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie (née en France à Saint Pierre d’Irube, à quelques km de Bayonne, et morte en Espagne à San Sebastián). de la Servante de Dieu Elisa Miceli (1904-1976), laïque italienne, fondatrice de l'Institut des Soeurs Catéchistes Rurales du Sacré-Coeur. de la Servante de Dieu Isabella Méndez Herrero (en religion : Isabella di Maria Immacolata, 1924-1953), religieuse espagnole de la Congrégation des Servantes de St Joseph. Sources : Vatican Information Service - Salle de Presse du Saint-Siège (17 juil. 2015).
  16. Claude

    Anne de Guigné

    Vénérable Anne de Guigné Fête le 14 janvier Annecy-Le-Vieux 25 avril 1911 - † Cannes 14 janvier 1922 Le décret officialisant la reconnaissance de « l’héroïcité des vertus » d’Anne de Guigné fut promulgué le 3 mars 1990.
  17. Claude

    Celestina Bòttego

    Vénérable Celestina Bòttego Fondatrice des Sœurs missionnaires de Marie Fête le 20 août Glendale, Ohio, États-Unis, 20 décembre 1895 - † Parme, Italie, 20 août 1980 D’origine italienne, mais née à Glendale (Ohio) le 20 décembre 1895, Celestina Bòttego vécut jusqu’à 15 ans dans le Montana. La mort tragique de son frère, poussa sa famille à rentrer en Italie à Parme où elle décéda le 20 août 1980. Elle y fondera la Società Missionaria di Maria en 1945, branche féminine des Missionarie di Maria-Saveriane (Sœurs missionnaires de Marie (xavériennes), en collaboration avec le missionnaire xavérien P. Giacomo Spagnolo.). Le pape François a ordonné le 31 octobre 2015, la promulgation du décret d’héroïcité des vertus de sœur Celestina Bòttego.
  18. Vers la béatification de six martyrs 22 janvier 2016 - Un samouraï du Japon (XVIe-XVIIe s.), des victimes de la Guerre civile espagnole (1936) et un prêtre allemand victime du nazisme (1945) sont morts martyrs pour leur amour du Christ : les faits ont été établis par le Vatican. Le pape François a en effet reçu en audience le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal Angelo Amato, S.D.B., dans l’après-midi de jeudi, 21 janvier. Il autorise la publication de dix décrets de la Congrégation pour les causes des saints : cinq décrets reconnaissant cinq miracles, trois décrets le martyre de six baptisés, et deux décrets les vertus héroïques de deux baptisés. Les six martyrs sont : – Ukon Takayama u dom Justo Takayama, laïc, samouraï et daimyo, qui a embrassé le christianisme à l’époque Sengoku de l’histoire du Japon : l’Evangile avait été apporté par des jésuites du Portugal. Il est né à Haibara (Nara, Japon) vers 1552-1553 et il a été assassiné en haine de la foi aux Philippines, à Manille, le 3 février 1615 ; – le P. Genaro Fueyo Castanon, 72 ans, prêtre diocésain d’Oviedo, en Espagne, curé à Nembra, et trois compagnons, laïcs, Antonio Gonzalez Alonso (célibataire, 24 ans, étudiant à l’Ecole normale d’Oviedo), Isidro Fernandez Cordero (mineur de 43 ans, marié, père de sept enfants), Segundo Alonso Gonzalez (mineur de 48 ans, marié et père de 12 enfants) : ils ont été assassinés en 1936, lors de la persécution religieuse anti-catholique qui s’est déchaînée sous couvert de la Guerre civile espagnole ; – le P. Engelmar Unzeitig (au siècle : Hubert), prêtre allemand et religieux de la Congrégation des missionnaires de Mariannhill, né le 1ᵉʳ mars 1911 à Greifendorf (près de Zwittau/Svitavy, République tchèque) et mort le 2 mars 1945 au camp de concentration de Dachau (Bavière, Allemagne), victime de la barbarie nazie. Statue du samouraï japonais mort martyr aux Philippines au XVIIe s.
  19. Italie: un capucin et une tertiaire franciscaine, héros de l’Évangile Cité du Vatican, 22 janvier 2016 (VIS). A la suite de l'audience accordée hier après-midi au Cardinal Angelo Amato, SDB, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a ordonné la promulgation des décrets relatifs : au MIRACLE attribué au bienheureux Stanislas de Jésus Marie (Jan Papczyński 1631 - 1701), religieux polonais, fondateur des Clers mariaux de l’Immaculée. au bienheureux José Gabriel del Rosario Brochero (1840 - 1914), prêtre séculier argentin. au bienheureux José Sánchez del Río (1913 - 1928), jeune laïc mexicain, martyr. au serviteur de Dieu Francesco Maria Greco (1857 - 1931), prêtre séculier italien, fondateur des Petites Soeurs ouvrières des Sacrés Coeurs. à la servante de Dieu Elisabetta Sanna (1788 - 1857), veuve italienne et tercière franciscaine. au MARTYRE du serviteur de Dieu Engelmar Unzeitig (Hubert 1911 - 1945), prêtre et religieux allemand des Missionnaires de Mariannhill, tué en haine de la foi. du serviteur de Dieu Genaro Fueyo Castañón, prêtre diocésain espagnol, et ses trois compagnons laïc, Laici, tués en 1936 en haine de la foi. du serviteur de Dieu Iustus Takayama Ukon (vers 1552 - 1615), laïc japonais tué en haine de la foi. aux VERTUS HEROÏQUES du serviteur de Dieu Arsenio da Trigolo (Giuseppe Migliavacca 1849 - 1909), prêtre capucin italien, fondateur des Soeurs de Marie Consolatrice. de la servante de Dieu Maria Luisa del Santissimo Sacramento (Maria Velotti 1826 - 1886), tercière franciscaine italienne, fondatrice des Adoratrices de la Ste.Croix.
  20. Cinq nouveaux miracles sont authentifiés par le Vatican : deux d’entre eux ont été obtenus à la prière de laïcs, deux par la prière de deux prêtres diocésains et un par celle d’un religieux fondateur. Le pape François autorise la publication de dix décrets de la Congrégation pour les causes des saints : cinq décrets reconnaissant cinq miracles, trois décrets le martyre de six baptisés, et deux décrets les vertus héroïques de deux baptisés. Le pape a en effet reçu en audience le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal Angelo Amato, S.D.B., dans l’après-midi de jeudi 21 janvier. Un religieux polonais, un prêtre argentin, un laïc mexicain Les 5 miracles ont été obtenus par l’intercession de trois bienheureux – ce qui ouvre la voie à leur prochaine canonisation – et deux autres par l’intercession de deux « vénérables » – ouvrant ainsi la voie à leur béatification. Les trois bienheureux dont la prière a obtenu trois miracles sont : – un religieux fondateur polonais des XVIIe-XVIIIe s., le bienheureux Stanislas de Jésus et Marie (18 mai 1631-17 septembre 1701), au siècle Jan Papczyński, fondateur de la Congrégation des Clercs mariens de l’Immaculée Conception de Marie ; – un prêtre diocésain argentin du XIXe s., le bienheureux José Gabriel del Rosario Brochero, surnommé le « Cura Gaucho », (16 mars 1840-26 janvier 1914) ; – un très jeune laïc mexicain, martyr, du début du XXe s., le bienheureux José Sanchez del Rio (28 mars 1913-10 février 1928). Un prêtre diocésain et une veuve Les deux « vénérables » serviteurs de Dieu dont la prière a obtenu deux miracles sont : – un prêtre diocésain italien des XIXe-XXe s., Francesco Maria Greco, fondateur de la Congrégation des Petites ouvrières des Sacrés Cœurs (27 juillet 1857-13 janvier 1931) ; – une laïque, veuve, italienne des XVIIIe-XIXe s., Elisabetta Sanna, du tiers ordre de saint François, membre de l’Union de l’apostolat catholique fondée par saint Vincent Pallotti (23 avril 1788-17 février 1857)
  21. 17 juil. | ZENIT.org Le pape François a reçu en audience jeudi soir, le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour els causes des saints, et il a autorisé le dicastère à publier 8 décrets concernant la reconnaissance des “vertus héroïques”, selon l’expression technique, de 8 serviteurs et servantes de Dieu. Cela signifie en quelque sorte la reconnaissance de la sainteté de leur vie. Pour leur béatification, il faudra l’authentification d’un miracle attribué à leur intercession, comme confirmation de leur sainteté. Et pour l’éventuelle canonisation, un second miracle survenu après la béatification. Parmi eux, une religieuse française, Marie-Thérèse Dupouy Bordes (au siècle : Marie-Charlotte), religieuse du Sacré-Coeur, fondatrice des Missionnaires des Sacrés-Coeurs de Jésus et Marie, née à Saint Pierre d’Irube (France) le 6 mai 1873, et morte à Saint-Sébastien (Espagne) le 26 mai 1953. Les 7 autres « vénérables » viennent de 4 autres pays: Ukraine (1), Espagne (1), Mexique (2), et Italie (3): UKRAINE (1) - Mgr André Szeptyckyj (au siècle : Romain Alexandre Marie), de l’Ordre de Saint-Basile, archevêque majeur de Lviv des Ukrainiens, métropolite de Halyc (1865-1944); ESPAGNE (1) - le P. Simplicien de la Nativité (au siècle : Aniello Francesco Saverio Maresca), franciscain italien, fondateur des Franciscaines du Sacré-Coeur (1827-1898) ; MEXIQUE (2) - le P. Augustin Ramirez Barba, prêtre diocésain mexicain, fondateur de la congrégation des Servantes du Seigneur de la miséricorde (1881-1967); - Mère Maria Aguilar y Torres, veuve Cancino, mexicaine, fondatrice des Soeurs de la miséricorde du Saint-Sacrement (1866-1937); ITALIE (3) - Mgr Giuseppe Carraro (+1980), évêque de Vérone (Italie) ; - Soeur Isabella Mendez Herrero (en religion: Isabelle de l’Immaculée), religieuse espagnole, Servante de saint Joseph (1924-1953) ; - Mère Elisa Miceli, fondatrice italienne des Catéchistes rurales du Sacré-Coeur (1904-1976).
  22. Le Serviteur de DIeu Friedrich Joseph Haass « Saint médecin de Moscou » Fête le 6 août Bad Münstereifel, Allemagne, 10 août 1780 - † Moscou, Russie, 6 août 1853 Autres graphies : Фёдор Петрович Гааз / Fjodor Petrowitsch Gaas Fedor Petrovič Gaaz (russe) Федор Петрович Гааз (russe) Frédéric-Joseph de Haas Friedrich Joseph Laurentius Haass Sutamilli Fedor Petrovich Gaaz Friedrich von Haas Friedrich Joseph Haass, né le 10 août 1780 à Bad Münstereifel (Allemagne) et décédé le 6 août 1853 à Moscou (Russie), était un médecin au sens humain et social très prononcé. Catholiques comme orthodoxes l’appellent le Saint docteur de Moscou. Comme membre du comité gouvernemental des prisons il passe de nombreuses années à humaniser le système carcéral de la capitale russe. Son argent et sa fortune sont dépensés à construire un hôpital pour les sans-abris. Plus de 20 000 personnes prennent part à ses funérailles en 1853. Et 155 ans après sa mort sa tombe au cimetière de la Présentation (district de Lefortovo) est encore visitée et régulièrement fleurie.
  23. 12 janv. | ZENIT.org La phase diocésaine du procès de béatification de Friedrich Joseph Haas (1780-1853), appelé le « saint médecin de Moscou » s’est ouverte dans la cathédrale de l’Immaculée-Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, à Moscou, samedi 9 janvier, indique le site du diocèse catholique russe. Friedrich J. Haas est né en Allemagne dans une famille catholique, puis il s’est installé à Moscou en 1806. Il y devint le docteur le plus recherché de la haute société. Une fois nommé médecin des hôpitaux des prisons, il se battit pour que la reconnaissance du droit à des soins médicaux adéquats soit accordée aux détenus et aux criminels déportés en Sibérie. Dostoïevski brosse un portrait de lui dans L’Idiot. En 2011, la Congrégation pour les causes des saints a déplacé la compétence de cette phase du procès de béatification de Cologne (son diocèse natal, en Allemagne) à l’archidiocèse de la Mère de Dieu de Moscou, où Friedrich Haas a vécu, où il est mort, et où les témoignages le concernant sont les plus nombreux. L’archevêque, Mgr Paolo Pezzi, a lu les décrets de cette nouvelle phase de la procédure et a nommé les membres du tribunal diocésain, au cours de la messe du 9 janvier.
  24. Cité du Vatican, 16 avril 2014 (VIS). A la suite de l'audience accordée hier au Cardinal Angelo Amato, SDB, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le Pape a ordonné la promulgation des décrets relatifs: au MIRACLE attribué au bienheureux Ludovico da Casoria (Arcangelo Palmentieri), prêtre et religieux italien (1814 - 1885), fondateur des Franciscaines Elisabethiennes. au bienheureux Amato Ronconi, italien du tiers ordre franciscain (vers 1226 - vers 1292), fondateur de l'actuelle maison de repos Opera Pia Beato Amato Ronconi. Aux VERTUS HEROIQUES du serviteur de Dieu Alain-Marie Guynot de Boismenu, évêque et religieux français (1870 - 1953), Vicaire apostolique de Papouasie. du serviteur de Dieu Wilhelm Janauschek, prêtre et religieux autrichien della Congregazione del Santissimo Redentore (1859-1926).
  25. Le saint du jour présenté par le portail de l'Église catholique en France est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).
×
×
  • Create New...

Important Information

We use technologies, such as cookies, to customise content and advertising, to provide social media features and to analyse traffic to the site. We also share information about your use of our site with our trusted social media, advertising and analytics partners. See more about cookies and our Privacy Policy.