Jump to content
Prénommer

Search the Community

Showing results for tags 'archevêque'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Accueil
    • Informations générales
    • Technical Support
  • Discussions générales
    • News and Information
    • Législation
    • Questions and answers
  • Ressources
    • Saints et Fêtes
    • Calendrier
    • Prénoms
    • Prénoms étrangers
    • Prénoms régionaux
    • Groupes
    • Causes
    • Aide
    • Documents en ligne
    • Liens utiles
  • Community Forums
    • Partenaires

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu: 


Intérêts

Found 1 result

  1. Bienheureux Óscar Arnulfo Romero y Galdámez Archevêque martyr de San Salvador Fête le 24 mars Ciudad Barrios, San Salvador, 15 août 1917 – † San Salvador, El Salvador, 24 mars 1980 Béatifié par le pape François le 23 mai 2015 Monseigneur Romero, archevêque de San Salvador, fut assassiné pendant l’Eucharistie qu’il célébrait à Santa Tecla dans sa cathédrale, le 24 mars 1980 (sa charité envers les pauvres le faisait passer pour « sandiniste »), par des terroristes de droite. Le 24 mars, à San Salvador, un commando de quatre hommes abat par balles Mgr Oscar Arnulfo Romero, pendant qu’il célèbre la messe dominicale. Défenseur intransigeant des droits de l’homme, très populaire, Mgr Romero avait maintes fois dénoncé les assassinats perpétrés par les trop fameux Escadrons de la mort. Pendant les funérailles du prélat, le dimanche suivant, des coups de feu sont tirés et des bombes explosent, faisant 35 morts. La cause de béatification a été ouverte à Rome : Mgr Oscar Arnulfo Romero, l’Archevêque de San Salvador a été assassiné « à l’autel « , alors qu’il célébrait la messe. Salvador : Mgr Oscar Romero sera bienheureux. Un modèle pour les objecteurs de conscience (Rome, 3 février 2015 (Zenit.org) Mgr Oscar Arnulfo Romero y Galdamez (1917-1980), ancien archevêque de San Salvador (Salvador) sera bienheureux: le pape François a validé ce mardi matin, 3 février, le décret de la Congrégation pour les causes des saints reconnaissant son martyre, le 24 mars 1980, et celui de trois autres martyrs du Pérou. C'est justement aujourd'hui l'anniversaire de la naissance, à Ciudad Barrios, de l'évêque martyr : il aurait 98 ans. Le pape a confirmé la publication de 3 décrets de ce dicastère romain en recevant ce 3 février au Vatican le préfet de la Congrégation, le cardinal Angelo Amato, sdb. Jean-Paul II lui avait décerné le titre de "serviteur de Dieu" et il avait voulu qu'il soit cité lors du Grand Jubilé parmi les martyrs du XXe s. célébrés au cours d'une cérémonie oecuménique au Colisée, le 17 mai 2000. Le pape François confirme aujourd'hui canoniquement, après l'enquête rigoureuse prévue par le droit canon, le geste de Jean-Paul II. Le martyr manifeste sa liberté face aux pouvoirs pervertis. Dans un sermon prononcé la vieille de son assassinat, il apparaît comme un modèle pour les objecteurs de conscience: "un soldat n'est pas pas obligé d'obéir à un ordre qui va contre la loi de Dieu", disait-il dans cette homélie. Les prises de position de l'archevêque, sa dénonciation des crimes, enlèvements et assassinats menés par l'armée salvadorienne et les escadrons de la mort, le faisaient redouter par le pouvoir. Le 23 mars 1980, dans son sermon, en la basilique du Sacré-Cœur, et face aux exactions de l'armée, il avait lancé ce vigoureux appel à la conscience des soldats : « Un soldat n'est pas pas obligé d'obéir à un ordre qui va contre la loi de Dieu. Une loi immorale, personne ne doit la respecter. Il est temps de revenir à votre conscience et d'obéir à votre conscience plutôt qu'à l'ordre du péché. Au nom de Dieu, au nom de ce peuple souffrant, dont les lamentations montent jusqu'au ciel et sont chaque jour plus fortes, je vous prie, je vous supplie, je vous l'ordonne, au nom de Dieu : Arrêtez la répression ! » Le lendemain, pendant la messe qu'il célébrait dans la chapelle de l'hôpital de la Divine-Providence, au moment de l'homélie, un coup de fusil l'atteignit en pleine poitrine : il mourra quelques minutes après. Le 24 mars 2010, lors du trentième anniversaire de la mort d'Oscar Romero, le président salvadorien Mauricio Funes a présenté au nom de l'État des excuses officielles pour son assassinat, en présence de la famille de l'évêque, des représentants de l'Église, du Corps diplomatique et des représentants du gouvernement, en disant: "Malheureusement ceux qui ont perpétré cet assassinat ont agi avec la protection, la collaboration ou la participation d'agents de l'État." Depuis 2014, l'aéroport de San Salvador porte son nom. Cette béatification aura une dimension oecuménique: Oscar Romero est honoré notamment par la Communion anglicane. Il est l'un des dix martyrs du XXe s. représentés par les statues placées au-dessus de la grande porte ouest de l'abbaye de Westminster, à Londres, parmi lesquels Martin Luther King, Maximilien Kolbe et Dietrich Bonhoeffer. (3 février 2015) © Innovative Media Inc.
×
×
  • Create New...

Important Information

We use technologies, such as cookies, to customise content and advertising, to provide social media features and to analyse traffic to the site. We also share information about your use of our site with our trusted social media, advertising and analytics partners. See more about cookies and our Privacy Policy.