Jump to content
Prénommer

Search the Community

Showing results for tags 'diacre'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Accueil
    • Informations générales
    • Vie du Forum
  • Discussions générales
    • News et Actualités
    • Législation
    • Questions et réponses
  • Ressources
    • Saints et Fêtes
    • Calendrier
    • Prénoms
    • Prénoms étrangers
    • Prénoms régionaux
    • Groupes
    • Causes
    • Aide
    • Documents en ligne
    • Liens utiles
  • Forum Prenommer
    • Partenaires

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu: 


Intérêts

Found 1 result

  1. Claude

    Jean Merlin

    Jean Merlin (1931-1994), diacre du diocèse de Paris, dont la cause en canonisation a été introduite en 2006 par l’archevêque de Paris. Travailleur social à la mairie du XVIIIe, il fut durant toute sa vie au service des pauvres, témoignant par sa générosité de sa volonté de rejoindre les plus fragiles dans leur vie quotidienne. Jean Merlin est ordonné Diacre Permanent, le 3 mai 1980. Il suit à la lettre l’ordre de mission qu’il a reçu de Mgr Marcus : le ministère de la Charité, de la Parole et de la Prière. Jean Merlin est né le 1er novembre 1931 à Grenoble. Élevé dans une famille bourgeoise aisée, il vécut dans une vaste propriété sur la commune de Varces-Allière (Isère). Son père était hostile à la religion, mais Jean fit cependant, après une brève préparation, sa Première Communion, grâce à sa mère et à sa grand-mère. Il poursuivit ensuite sa scolarité au Lycée Champollion de Grenoble et entreprend ensuite des études de Droit jusqu’à l’obtention de sa licence en 1957. C’est le Père Haubtmann, Jésuite, qui le suivait à l’époque, sur le plan spirituel. Jean montrait aussi un grand intérêt pour les questions sociales et notamment pour les conditions de vie des ouvriers du bâtiment sur les chantiers de Grenoble. Il part en 1957 en Algérie et est affecté au Tribunal permanent des forces armées à Constantine, en qualité de commis-greffier. Là, il se révèle comme étant un homme de forte conviction, soucieux de contacts avec tous et préoccupé par les plus pauvres. Il organise alors des distributions de rations alimentaires aux enfants algériens qui sont à la rue. De retour en Métropole, le 1er mars 1961, après concours, il entre à la 18e section du Bureau d’Aide Sociale. Il y restera plus de 30 ans comme chef du service des enquêteurs, il y fut un chef-serviteur, apprécié de tous, tant de la population du 18e arrondissement de Paris, que de ses collègues ou des élus de ce même arrondissement. Il milite également à la C.F.T.C., devenue par la suite C.F.D.T. Dans la foulée de son activité professionnelle, le 27 juin 1985, il crée “Solidarité Clignancourt” en organisant des repas et un service de domiciliation administrative pour les sans-domiciles-fixes et pour les étrangers demandeurs d’asiles. Cette association fut rebaptisée “Solidarité Jean Merlin” après sa mort. Jean Merlin est ordonné Diacre Permanent, le 3 mai 1980. Il suit à la lettre l’ordre de mission qu’il a reçu de Mgr Marcus : le ministère de la Charité, de la Parole et de la Prière. Ses sermons à la paroisse de Notre-Dame de Clignancourt, sont très suivis et appréciés par les paroissiens et bon nombre d’incroyants, qui venaient l’écouter prêcher. Hospitalisé à Bichat dans un état de très grand épuisement, Jean Merlin remet son âme entre les mains du Père le 14 janvier 1994, à la suite d’une occlusion intestinale traitée trop tardivement, il avait 63 ans. Il est inhumé à Pont de Claix, face aux Alpes de son enfance, qu’il chérissait tant. Sa cause de béatification a été ouverte le 8 mars 2006, par l’Évêché de Paris.
×
×
  • Create New...